Monsieur Lazhar

Donnez suite au commentaire

ccom@ a écrit:

Je ne comprends toujours pas comment ce film s'est retrouvé en compétition aux Oscars..."Incendies", le film de Denis Villeneuve je pouvais comprendre, mais là... Histoire faussement profonde, simpliste voir simplette. Aucune subtilité dans les images, le scénario, les dialogues! Dès le début je n'ai pu accrocher. Si certains trouvent ce film criant de vérité... il est basé sur une grossière fausseté... un professeur étranger qui se retrouve aussi aisément sur un remplacement dans une école, sans diplôme, sans avoir de permis d'enseignement... une énormité. Donc une histoire peu crédible, totalement non-plausible dès le départ. D'un ridicule, madame de la Chênelière et monsieur Falardeau... C'en est désolant!! Quelques petits clics auraient suffi sur des sites de commissions scolaires ou du MELS... ou une heure de recherchiste au téléphone. Et comment fait-on, de plus, pour être engagé sans papiers d'immigration... Sans compter les clichés sur l'école, les enseignants, les parents, les familles... Désolée pour ceux qui trouvent ce film d'une grande sensibilité... c'est de la "sensiblerie" pour mangeurs de téléséries/téléfeuilletons à la Fabienne Larouche ou de pleurnichards-des... Je viens de voir "Une séparation", le film iranien qui a reçu à la fois l'Oscar et le César du meilleur film étranger et il n'est pas difficile de comprendre pourquoi il a été autant récompensé. Quand va t'on arrêter de s'emballer au Québec pour des "trois fois rien", de faire du "battage médiatique" parce que c'est québécois et que ça a le potentiel de tirer les larmes de certains? OUfff Ça fait du bien (je me retenais depuis un bout!!!)

4/10


Écrivez votre réponse ici:



Votre âge et sexe:


Votre courriel:

Vous recevrez par courriel une confirmation de l'envoi de votre message.
Nous réservons le droit de ne pas publier votre message à notre discrétion.

Modalités, conditions et politique de confidentialité
© 1996-2014 CinemaClock® Canada Inc.
Tous droits réservés.